Chaque mois c’est la même rengaine, nos règles arrivent…et en plus des douleurs pour certaines, nous devons penser à avoir ce qu’il faut en protection hygiéniques que ce soit des serviettes hygiéniques ou des tampons…

De mon côté, les tampons n’ont jamais été d’actualité, je n’ai jamais été à l’aise avec ce procédé et je vous avoue qu’avec toutes les études qui ont été faite récemment je ne regrette rien. A la maison, les serviettes hygiéniques étaient de mises, mais entre le parfum qui les compose, les perturbateurs endocriniens et les déchets occasionnés, je me suis vite posée la question d’un autre système.

Il faut savoir qu’une femme utilise environ 15 000 protections en une vie.

C’est alors que je me suis renseignée sur ce qu’il pouvait exister en un peu écologique et sain pour notre corps.

  • La coupe menstruelle ou cup est en forme de coupe comme son nom l’indique et est destinée à recueillir le flux menstruel. Elle est écologique car elle peut être utilisée pendant 10 ans et permet d’éviter les tampons et serviettes hygiéniques qui sont loin d’être recyclables. Elle est économique car vous l’acheter une fois pour quelques années. Apparemment elle contiendrait plus qu’un tampon et respecterait la flore vaginale. Un atout non négligeable il est possible de se baigner avec, pour aller à la plage ou continuer les cours de natation ça peut être utile. Néanmoins, il faut être à l’aise avec le fait de la mettre, un peu d’entraînement est nécessaire avant de l’utiliser au mieux. Des précautions sont aussi à prendre comme avec le tampon : se laver les mains avant et la retirer toutes les 6 8 heures pour éviter le syndrome du choc toxique. Pour celles qui ne savent ce que c’est : le syndrome du choc toxique est lorsque certaines bactéries dangereuses libèrent leurs toxines dans notre système, de nombreux organes peuvent être touchées et cela peut être mortel.
  • Les serviettes lavables : Les serviettes lavables sont de la même forme que les serviettes hygiéniques et sont en tissus. Même principe que les couches lavables de nos bambins, elles se lavent après chaque utilisation. Ils en existent de toutes sortes, de toutes les couleurs, souvent avec des pressions. Il est aussi possible de les réaliser soi-même.
  • La culotte menstruelle : La culotte menstruelle est une culotte qui est composée d’insert que vous pouvez laver à chaque utilisation. Elle a pour avantage d’être confortable mais coûte souvent légèrement plus cher que les serviettes hygiéniques.
  • Le flux instinctif libre : La solution la plus naturelle et économique aujourd’hui… Mais pas des plus simples, il demande un petit peu d’entraînement en effet, l’idée est d’être à l’écoute de son corps et sentir le moment où le sang va s’écouler et filer aux toilettes l’évacuer. Il faut quelques cycles pour le maîtriser en moyenne 5 ou 6 et un périnée tonique. Les sensations seront différentes pour chacune d’entre nous et il faudra être à l’écoute de chacune d’entre elles. Des accidents peuvent arriver au début, il est donc bien d’être à la maison pour débuter. Concernant les nuits, certaines femmes gardent les réflexes qu’elles ont acquis pendant la journée pour d’autres c’est plus difficile.

Ju et moi avons testé les coupes menstruelles, mais pour l’une comme pour l’autre le coup de foudre n’a pas été au rendez-vous.

J’ai ensuite testé les serviettes lavables, certaines que j’ai réalisé moi-même et d’autres que j’ai acheté sur Plim.fr. Ça m’allait bien jusqu’au jour où j’ai trouvé les culottes menstruelles 😉.

Pour moi aujourd’hui rien ne vaut les culottes menstruelles, je revis lors de mes règles, ne plus avoir cette serviette qui dépasse quand on est en sous vêtement (pas du tout glamour) c’est le pied. Pratique, confortable et économique je l’adore, je ne reviendrais en arrière pour rien au monde. Maintenant l’objectif serait de tester le flux instinctif libre. J’espère vraiment y arriver un jour. Y a plus qu’à !!!